Hervé Giraud

Hervé Giraud

Auteur

 

Émilie Gleason

illustrations

 

Hervé Giraud est né à Nogent-sur-Mer en 1961. Après avoir rédigé des articles avec le photographe Jean-Charles Rey pour le compte de l’agence de presse Sygma, le duo a publié une quinzaine de carnets de voyage aux éditions PEMF, ainsi qu’une série d’ouvrages intitulés Enfants du monde. Auteur de documentaires pour la jeunesse, il a notamment écrit Pas folle la guêpe en 2009, un recueil de nouvelles, qui était sa première incursion dans la fiction.

 

 

Le garcon qui croyait qu’on ne l’aimait plus

 

Histoire de la sortie brutale de Charly, écolier de maternelle projeté en primaire alors qu’il est encore dans son monde de petit. Sur un énorme malentendu, il devient le mauvais élève, celui qu’il ne faut pas fréquenter car il a fait l’inacceptable : faire tomber Camille, enfant handicapé, de son fauteuil roulant électrique pour le lui prendre. Charly pensait qu’il s’agissait d’un engin pour tous, comme les tricycles de la maternelle, mais en un seul exemplaire. Une descente aux enfers et Charly n’a plus qu’une issue : fuguer de l’école.

 

Seuil Jeunesse
104 pages
ISBN 979-1-0235-1564-0
Broché
9,50 €

à partir de 9 ans

 

Le garcon qui croyait qu’on ne l’aimait plus
Appréciation du jury

Quand l’incompréhension transforme maladresses et malentendus en catastrophes...
À la maternelle, Charly adore les gros tricycles jaunes qui lui permettent de foncer, cheveux au vent. C’est chacun son tour, il faut partager. D’où sa surprise en arrivant au CP : il n’y a plus là dans la cour qu’un superbe engin à quatre roues qu’il rêve d’essayer. Seulement voilà. Camille, le garçon qui l’occupe, n’est pas décidé à le quitter. Alors excédé par cette injustice, Charly l’extirpe de son
« jouet d’égoïste » – Scandale ! Ce geste le fait basculer aussitôt dans le camp des mal aimés. Car personne n’imagine qu’il ignore tout du handicap. Alors au lieu de lui expliquer la situation de Camille et de lui donner les règles et les codes qui lui manquent, chacun le juge et le punit. Perdu dans sa bulle, entrainé dans une spirale de malentendus, Charly s’isole et décroche de plus en plus... Un grand arbre noir semble pousser en lui, qui l’écrase de tout son poids.

« Des histoires fortes, drôles, impertinentes », annonce la collection – et ces trois adjectifs caractérisent parfaitement le récit de Charly. Sa naïveté nous fait sourire, sa détresse nous bouleverse, l’autorité aveugle à laquelle il est confronté nous heurte. On voudrait l’aider. On voudrait ouvrir les yeux à ceux qui le regardent « comme s’il était un champignon vénéneux ». Et on soupire de soulagement quand une main chaleureuse se pose enfin sur la sienne. S’il retrouve finalement le chemin de l’école, c’est par un détour habile et inattendu, dans le réconfort et l’affection. Un roman intense et attachant, dont les illustrations débordantes de vie sont reprises sur une belle jaquette qui se déplie en affiche – à collectionner, autant que les émotions...

 

We use cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur.